TS

La santé pour tous !

Tags: Psycho  

Selon une étude publiée dans le SAGE journals, notre cerveau traite les informations de notre vie quotidienne dont nous ne sommes peut-être jamais conscients. En effet, les recherches menées par Jay Sanguinetti, doctorant au département de psychologie de l’Université de l’Arizona, remettent en question les modèles préétablis sur la façon dont notre cerveau assimilerait les informations visuelles qui émanent de notre environnement.

 En collaboration avec Mary Peterson, professeur de psychologie et directrice du programme de science cognitives de l’Université de l’Arizona et avec John Allen, professeur distingué en psychologie, sciences cognitives et neurosciences, Sanguinetti a montré aux participants une série de silhouettes noires, dont certaines contenaient des objets reconnaissables cachés dans les espaces blancs à l’extérieur.

Il a ensuite surveillé les ondes cérébrales de ses sujets à l’aide d’un électroencéphalogramme, pendant qu’ils regardaient les objets. Le but des recherches était de savoir si le cerveau traitait les formes cachées même lorsque le sujet ne les voyait pas consciemment et les résultats indiquent que oui. « Les participants à nos expériences ne voient pas consciemment ces formes, néanmoins, la signature cérébrale nous indique que le cerveau les a effectivement traitées.» a déclaré Mary Peterson.

Selon Peterson, si le cerveau ne transmet pas toutes les informations à notre conscience, c’est parce que le traitement nécessite énormément d’énergie. Il décide donc de ce que nous allons percevoir, en agissant comme une sorte de barrage des données visuelles. Il identifie ainsi les informations qu’il estime les plus pertinentes à percevoir consciemment, telles qu’une menace ou des ressources.

Scroll to top