TS

La santé pour tous !

On dit souvent que ceux qui n’ont jamais eu d’animal de compagnie, qui n’ont jamais su ce que c’est que de vivre avec un chat ou un chien, ne connaissent pas l’amour le plus sûr et le plus désintéressé…

 Vous connaissez votre chien depuis toujours et lui une grande partie de votre vie : Vous vieillissez avec lui. Vous le voyez changer de jeune chiot en vieux  chien fatigué. Il vous voient grandir. Il grandit avec vous. Si la question de la famille est combien de temps vous avez connu quelqu’un, votre chien fait partie définitivement de la famille. Ils n’ont jamais autre chose que toi.

L’amour que l’on offre sans rien attendre en retour, l’amour dénué de tout ressentiment, fait de votre vie un scénario plus plaisant, plus agréable et plus authentique. Votre chien ou votre chat est l’épaule parfaite pour pleurer. La meilleure de tous, ils ne peuvent pas dire, je vous l’avais dit quand vous vous trompez.

Tout ce qu’il fait, c’est vous aimer inconditionnellement : Mon chien me quitte rarement quand je suis malade. Il reste couché avec moi toute la journée parce qu’il sait que j’ai besoin de son soutien. S’il me voit pleurer, il me léchera le visage ou s’allongera à coté de moi jusqu’à ce que je me sente mieux. Les animaux veulent juste aimer et être aimés en retour. Peu importe ce que vous vivez, vous savez toujours que votre chien ou chat est  là pour vous et ils le seront toujours.

Lorsque l’on dit «animal de compagnie», on pense à cet animal domestique qui vit avec les êtres humains. Mais, ce n’est pas tout : cet animal ne fait pas que vivre avec les êtres humains, il fait aussi intégralement partie de leur famille. Je peux passer une journée terrible, mais dès que je rentre chez moi et que je reçois toute cette joie me parvenir avec sa queue qui remue, je ne peux pas m’empêcher de sourire et de me sentir mieux. Les chiens donnent su bonheur sans même essayer de se faire remercier.

Certainement que beaucoup auront du mal à comprendre cette idée, surtout si pour eux, le mot «famille» renvoie à cette union dépendant exclusivement des liens du sang et établissant un type bien particulier de relation et de parenté.

Pourtant, ce mot contient une grande variété de nuances :  Parfois, les liens du sang ne suffisent pas à «fonder une famille», car ces liens sont basés sur la réciprocité, les relations importantes et cette authenticité du quotidien qui nous unit et qui fait que l’on a autant besoin d’être entouré de personnes que d’animaux.

Toute émotion positive, d’où qu’elle vienne, nous enrichit et nous fait grandir. Ainsi, peu importe si chaque jour, on fait une place sur le canapé à nos animaux de compagnie, près de notre compagnon/compagne ou de nos enfants. Certaines personnes se moqueront sûrement de vous si vous leur expliquez que tous les matins votre chat vient vous réveiller, ou que votre chien devine avant vos parents que vous êtes triste.

Nos animaux de compagnie font égelament partie de notre vie émotionnelle. On les recueille, on les intègre à notre famille et on les reconnaît en tant que partie intime de notre propre microcosme, autrement dit de notre famille. Quand on est adopté par un animal, beaucoup de choses changent en nous, sans que l’on ne s’en rende forcément compte. Mon animal de compagnie est unique pour moi, et moi je suis unique pour lui

Scroll to top