TS

La santé pour tous !

Tags: Bien-Etre  

Il est bien connu que le lien entre l'homme et les animaux de compagnie est unique. Quiconque en possède un sait qu'il est difficile de se sentir autant aimé par quelqu'un d'autre de la même façon. Ils nous accueillent, nous font la fête, ils ont hâte de passer du temps avec nous et de jouer. Tout cela d'une manière pratiquement inconditionnelle. Pour nos amis à quatre pattes, notre présence suffit souvent à les rendre heureux.

 Et cela ne peut que nous rendre heureux à notre tour, parce que nous savons que, dans un moment de désespoir ou de solitude, nous pouvons compter sur quelqu'un qui est là pour nous donner de la chaleur et peut-être nous faire retrouver le sourire. Que se passe-t-il quand on en perd un ? La douleur que nous ressentons n'est pas négligeable. Beaucoup de gens pensent que c'est un traumatisme qui peut être surmonté sans problèmes particuliers, incomparable à la perte d'un être cher. Toutefois, ce n'est pas toujours le cas.

Une étude du Département de psychologie de l'Université du Nouveau-Mexique a examiné un certain nombre de propriétaires d'animaux domestiques et les a interrogés sur leurs sentiments après la perte de leurs amis à quatre pattes. Tout le monde a convenu de donner une valeur profonde et intense à la douleur ressentie. Beaucoup d'entre eux ont dit aux chercheurs que la mort du chien ou du chat qu'ils avaient ne pouvait pas être directement comparée à celle d'un membre de leur famille, mais ils ont parlé de quelque chose de tout aussi douloureux, si ce n'est plus.

Le sentiment de vide et de tristesse, en effet, était dans de nombreux cas beaucoup plus persistant. Perdre un animal de compagnie, par conséquent, c'est pratiquement comme perdre une âme sœur, un meilleur ami exceptionnel, c'est-à-dire une personne qui a toujours été présente sans prétendre, critiquer ou juger. Une expérience désagréable, mais qu'il ne faut pas sous-estimer.

Scroll to top