TS

La santé pour tous !

Tags: Canada  

Vous conduisez un véhicule et vous pensez savoir comment vous pouvez utiliser votre téléphone pendant vos déplacements ?

 Selon l’avocat Thierry Rassam, le président de SOS Ticket, toute utilisation du cellulaire au volant est interdite. Et il n’y a que deux exceptions à cette règle. Par exemple, vous pensez agir légalement en laissant votre cellulaire allumé sur la fonction GPS dans le porte-gobelet. Après tout, vous n’avez pas l’appareil en main! Mais non, vous ne devriez pas… Maitre Rassam a expliqué au 15-18 (Radio-Canada) que la nouvelle mouture du Code de la sécurité routière permet de parler au téléphone seulement via un dispositif mains libres.

Cependant, la fonction haut-parleur du téléphone n’est pas considérée comme un dispositif mains libres. Un conducteur a d’ailleurs récemment reçu une contravention, car il avait parlé au téléphone pendant que c’est sa passagère tenait l’appareil, en mode haut-parleur. Un juge de la Cour municipale de Rosemère vient de confirmer l’infraction.  « Ce que le juge dit ici, c’est qu’un dispositif mains libres doit être externe au téléphone même », a expliqué l’avocat.

Donc, la fonction mains libres doit être assurée par le système Bluetooth de l’automobile, ou par un écouteur placé dans l’oreille, pouvant lui aussi être connecté à l’appareil par Bluetooth ou par un fil.  Cela veut dire que le conducteur ou la conductrice ne peut en aucun cas toucher l’écran du téléphone pour recevoir ou effectuer un appel. Thierry Rassam insiste de plus sur l’importance de placer l’écouteur dans une seule oreille.

Et qu’en est-il pour le système GPS? Maitre Rassam affirme que le seul autre moment où une personne qui conduit un véhicule a le droit d’utiliser son téléphone, c’est pour s’en servir comme GPS. Attention toutefois : « L’appareil doit alors être absolument fixé au tableau de bord. Les gens pensent qu’ils peuvent mettre leur téléphone dans le porte-verre, mais ça ne fonctionne pas », dit-il.
Source : trucsetbricolages

Scroll to top