TS

La santé pour tous !

Ronfler pourrait avoir d’autres conséquences qu’empêcher son conjoint de dormir. En effet, les personnes qui ronflent pourraient bien avoir des problèmes de mémoire importants. L’une des principales causes du ronflement est l'apnée obstructive du sommeil. Les personnes qui en souffrent auraient beaucoup plus de mal que les autres à se rappeler des détails spécifiques du passé, tels que les noms de leurs collègues, le numéro de rue et l’adresse à laquelle ils vivaient.
 Lorsqu’une personne rentre en apnée du sommeil, sa gorge se contracte pour bloquer ses voies respiratoires, ce qui prive également le cerveau d'oxygène. Les experts pensent que cela pourrait détruire la matière grise dans la partie du cerveau qui enregistre les souvenirs. "Notre étude suggère que l'apnée du sommeil peut altérer la capacité du cerveau à coder ou à consolider certains types de souvenirs de la vie, ce qui empêche les gens de se rappeler des détails du passé. Les analyses cérébrales des personnes atteintes d'apnée du sommeil montrent une importante perte de matière grise dans les régions qui chevauchent le réseau de mémoire autobiographique.", explique le docteur Melinda Jackson, responsable de l'étude de l'Université RMIT en Australie.
 
Les chercheurs ont mené une étude sur des personnes âgées de 20 à 69 ans souffrant d'apnée du sommeil en leur demandant de se rappeler trois souvenirs : un de leur enfance, un de leur vie d'adulte et un de leur vie récente. Leurs réponses ont été comparées à celles de 44 personnes du même âge qui ne souffraient pas d'apnée du sommeil. Les ronfleurs avaient beaucoup plus de mal à se souvenir des détails, tels que des adresses et des noms. Cette étude a conduit les scientifiques à conclure que 52,3% des personnes souffrant d’apnée du sommeil avaient une mémoire très générale, se rappelant au moins cinq souvenirs généralisés, contre seulement 18,9% des personnes ne souffrant pas de la maladie.
 
Les ronfleurs peuvent avoir de la difficulté à se souvenir du début de l'âge adulte car c'est à ce moment-là que leurs ronflements ont commencé à toucher leur cerveau. Selon une étude publiée dans le Journal de la Société internationale de neuropsychologie, les masques de sommeil portés par les personnes pour ouvrir leurs voies respiratoires pourraient contribuer à améliorer ce problème. "Une prochaine étape importante consistera à déterminer si le traitement efficace de l'apnée du sommeil peut également aider à contrer certains de ces problèmes de mémoire, voire à restaurer les souvenirs perdus.", a affirmé le docteur Jackson.
Scroll to top