TS

La santé pour tous !

Tags: Psycho   Enfant  

L'éducation des enfants est un des majeurs défis que les parents doivent affronter et souvent ces derniers se trouvent en difficulté à mettre des limites. Le mot « limite » est considéré comme quelque chose de négatif, mais il y a un grand malentendu derrière tout cela. Une limitation est certes quelque chose qui met des frontières, mais c'est aussi quelque chose qui guide: fixer des limites signifie aider la croissance personnelle de nos enfants et faciliter leur développement. Cela signifie éduquer.

 Mais que se passerait-il si nous décidions de ne fixer aucune limite? Ils grandiraient sans le respect du rôle du parent, en devenant impertinents, peu coopératifs, agressifs et peu disposés à tolérer la frustration. Mais comment apprendre à fixer des limites sans aggraver la situation? Même s'il est difficile de les appliquer, nous avons rassemblé quelques conseils qui pourraient être utiles.

1. But: Expliquez vos règles de la manière la plus claire, ne dites pas seulement « sois gentil », mais « donne-moi la main pour traverser la route » ou encore « à la bibliothèque, on parle tout bas. » Votre objectif est d'atteindre l'objectif grâce à sa communication.

2. Donner des options: donnez leur des options pour choisir la meilleure façon de vous faire obéir, par exemple "tu veux choisir tes vêtements ou c'est moi qui le fais?". De cette façon, ils auront le sentiment d'avoir le contrôle de leur vie. Vous arriverez ensuite à lui faire porter un gros pull!

3. Soyez strictes: être rigide ne signifie pas crier quand ils n'obéissent pas, cela veut dire parler d'une voix ferme et un visage sérieux. Cela signifie que les règles importantes doivent être respectées: si vous avez décidé qu'il faut aller au lit à 21h00 tous les jours, ils devront respecter absolument l'heure dite.

4. Reproches constructifs: s'ils se conduisent mal, ne dites pas seulement « non ». Il est préférable de dire « marche au lieu de courir » afin qu'il sache quel est le comportement à suivre.

5. Donner des explications: comprendre les raisons des restrictions qui sont imposées les rend plus faciles à accepter. Pas besoin d'explications longues, il suffit d'un simple: « ne mords pas les autres enfants parce que tu leur fais mal. » Rappelez-vous que « parce que c'est comme ça » n'est pas une explication.

6. Désapprouver un compartement pas vos enfants: ne montrez pas de mépris envers eux, ne dites pas « tu es méchant », mais « ce que tu as fait n'est pas bien ».

7. Contrôler certaines émotions: quand on est en colère, on est plus susceptible d'être physiquement et verbalement brusque. Essayez de vous calmer avant de faire face à la situation.

Et rappelez-vous, ne cédez pas à leurs caprices, soyez clairs et donnez-lui de l'affection. Vous verrez que de cette façon, vous élèverez des enfants éduqués et autonomes.

Scroll to top