TS

La santé pour tous !

Pour passer une retraite heureuse, oubliez la résidence pour seniors, assure Terry Robinson. Ce Texan de 64 ans a choisi l'hôtel, selon lui moins cher et aux prestations imbattables. "Pas de résidence médicalisée pour nous, on va réserver une chambre dans un Holiday Inn", a-t-il écrit dans un message sur Facebook repéré par ABC News, qui avait été partagé 116.000 fois mardi.

 Le presque retraité a fait ses comptes: au lieu de payer 188 dollars par jour dans un établissement spécialisé, il ne paierait que 60 dollars à l'hôtel, en cumulant les réductions seniors et long séjour, avec petit-déjeuner et, pour certains, "happy hours" inclus. Ce qui laisse un budget de 128 dollars pour les repas, le service de blanchisserie et autres dépenses.

Des services surprenants : En plus d’avoir accès à une chambre d’hôtel, Terry Robinson pourra profiter de la piscine, d’une salle de musculation ainsi que du sauna du Holiday Inn. Autre avantage, l’homme aura à sa disposition de nombreux produits de la vie courante tels que le gel douche, le shampoing, le dentifrice ou encore le rasoir. En outre, sa chambre sera nettoyée régulièrement grâce au service de l’hôtel.

Et pour ce qui est de sa santé, le sexagénaire semble avoir tout prévu. « Les femmes de chambre passent vérifier que tout va bien et, dans le cas contraire, elles appellent une ambulance », indique Terry. En effet, en cas d’accident, les dépenses sont prises en charge par un programme public d’assurance santé. Et si cela a le malheur de se produire, il révèle que l’établissement hôtelier peut même le surclasser dans une suite.

Par ailleurs, il a également tenu compte de ses déplacements et des frais que ces derniers peuvent impliquer. L’homme a donc opté pour un hôtel situé à proximité d’une ligne de bus gratuit pour les seniors. Les bus pour les personnes à mobilité réduite peuvent également présenter une alternative, “si vous faites bien semblant de boiter », écrit le retraité sur le ton de la plaisanterie.  Il a également pensé à sa famille qui pourra venir le visiter, voire séjourner à l’hôtel pendant quelques temps pour des “mini-vacances”. Les enfants quant à eux, pourront profiter de la piscine et seront toujours contents de venir le voir.

Interrogé par l'AFP sur son intention de sauter le pas, le Texan a répondu que c'était "de l'humour, mais pas une blague". "Je considère vraiment ça comme une option, mais peut-être pas dans un Holiday Inn." 

Scroll to top