TS

La santé pour tous !

Pour « éviter des dommages disproportionnés pour les patients », la revue Prescrire a mis à jour sa liste noire des médicaments « plus dangereux qu'utiles ». Parmi ces 92 traitements à éviter, des produits contre le mal de gorge et la toux et le Ginkgo biloba, utilisé pour les troubles cognitifs.

 Cancérologie, cardiologie, dermatologie, gastro-entérologie… Dans toutes les spécialités médicales, on prescrit parfois des médicaments plus dangereux qu'utiles. Pour la huitième année consécutive, la revue Prescrire a fait le tri et a publié jeudi un bilan des médicaments à éviter selon elle, en raison des risques sanitaires « disproportionnés » qu'ils font courir aux patients.

La liste 2020 recense 105 médicaments (dont 92 commercialisés en France), à ne pas utiliser, à défaut de les voir retirer du marché. Douze médicaments ont été ajoutés par rapport à l'an dernier. La liste, établie sur la base des analyses publiées dans la revue de 2010 à 2019, certains médicaments étant retirés, d'autres ajoutés.

Les médicaments visés dans cette liste sont des « causes de mortalité, d'hospitalisations ou d'effets nocifs graves ou très gênants, largement évitables », assure la revue. Ce « ne sont pas forcément de futurs 'Mediator', au centre de scandales et de procès impliquant notamment une firme et l'agence du médicament. Surtout si tous les acteurs de santé réagissent à temps », ajoute la revue.

Lire le reste de l'article sur --> Les Echos
Source : lesechos.frPrescrire.org

Scroll to top