TS

La santé pour tous !

Chaque année, 78 000 Français meurent à cause du tabac. Pourtant, le pays compte chaque jour de nouveaux fumeurs. Pourquoi se lancent-ils malgré cette statistique ? Sans doute parce qu’ils ne visualisent pas concrètement le risque qu’ils encourent. En ce sens, l’expérience qui va suivre, au delà de son aspect spectaculaire et instructif, pourrait s’avérer utile et précieuse. Explications.

 Amanda Eller, infirmière en Caroline du Nord (États-Unis) a eu une idée aussi dérangeante que géniale. Pour illustrer les effets ravageurs du tabac sur notre santé, elle s’est équipée de deux paires de poumons. La première a été prélevée sur un fumeur décédé atteint de BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive) et, la seconde, sur un non fumeur décédé.

Premier choc : la couleur. Noir charbon d’un côté, rose chair de l’autre. Mais ce n’est pas tout. Amanda Eller a ensuite relié ces poumons à deux pompes. Et lorsque ces pompes ont été actionnées, voici ce qui s’est passé. Regardez ces deux vidéos comparatives, c’est édifiant…

Poumons de fumeur vs Poumons sains

Les poumons noirs, dont les membranes manquent d’élasticité, se dégonflent presque instantanément. L’essoufflement du fumeur, c’est ça… Et, comme dans le cas présent (le patient avait fumé un paquet par jour pendant 20 ans), ça peut se transformer en BPCO et conduire à la mort.

Les recommandations anti-tabac peuvent parfois sembler intangibles ou abstraites. Ici, avec cette expérience, tout devient soudainement plus concret. Fumer, c’est accepter de mettre ses poumons dans cet état-là. Le savoir pourrait refroidir certaines tentations. Belle expérience, donc.

Source : positivr.fr

Scroll to top