TS

La santé pour tous !

Pour combattre un système qui nuit à notre planète, le mieux est de commencer par arrêter de le nourrir. D'où cette grève de la consommation. Les grandes multinationales de cette planète ne connaissant que le langage de l’argent, pour s’adresser à elles de façon efficace et pacifique, les consommateurs n’ont peut-être qu’une solution : faire grève. D’où le grand boycott prévu entre les 20 et 27 septembre prochains en France. Explications.

L’initiative est portée par Boycott citoyen qui, sur son site, résume l’attitude à tenir pendant cette semaine : « Pas de retrait bancaire, aucun achat, boycott des grands groupes irresponsables. » Objectif ? Compte tenu de l’inaction climatique, « exhorter les dirigeants à agir. »

Extraits : « Face à l’urgence, nombreux sont ceux qui pensent que les marches et les grèves étudiantes ne suffisent plus. »

« Les multinationales entravent toute action climatique ambitieuse ? Le lobby du patronat minimise les efforts climatiques ? Les multinationales agro-alimentaires continuent à déforester à tout va ? L’ONU nous prévient que nous n’avons plus que deux ans pour réagir avant une menace existentielle ? En tant qu’humains, en tant que citoyens, en tant que consommateurs, nous avons le pouvoir d’agir… Et nous allons le prendre. »

« Du 20 au 27 septembre, ne nourrissons pas le système. Faisons de ces journées de mobilisation pour la justice climatique et sociale des journées zéro conso. Ne dépensons pas un centime dans les supermarchés, ne retirons pas d’argent, et soyons les consommateurs les plus inexistants qu’il soit possible d’être. Allons chez nos petits commerçants, allons faire grossir les rangs des marcheurs partout en France, réfléchissons à nos slogans, fabriquons nos pancartes, et tous ensemble, montrons à nos dirigeants que nous refusons de nourrir un système mortifère par nos actes d’achat. »

Source : Boycott citoyen 

Scroll to top