TS

La santé pour tous !

Tags: Nutrition  

Selon l’Associated Press , la FDA a finalement confirmé que les poulets américains étaient contaminés par une drogue nocive suite à un test positif révélant la présence de l’arsenic inorganique. Cet article vous livre toute l’affaire pour en connaître les détails…

 Après des années de silence macabre, la FDA est sorti de sa grotte pour admettre finalement que la viande de poulet vendue aux États-Unis contenait de l’arsenic, un produit chimique toxique cancérigène qui est fatale à des doses élevées. Mais la vraie question à se poser est en rapport avec la provenance de cette arsenic.

Les poulets aux États-Unis sont officiellement contaminés : L’arsenic serait, donc, ajoutée à l’alimentation des poulets. Dès 2006, le rapport de l’IATP était clair : L’arsenic dans la viande est estimé à plus de 70 % des poulets américains élevés et qui seraient nourris à l’arsenic.

Il est ajouté que l’arsenic induit une prise rapide de poids, même avec moins de nourriture donnée aux poulets dans le but de créer une apparence volumineuse de la taille des poulets et une couleur saine dans la viande de poulets, des dindes et des porcs.

MISE A JOUR : L'information date de 2011 la substance a été retiée depuis !

Au cours de son étude, la FDA avait découvert que l’arsenic du roxarsone commercialisé par Pfizer sous le nom de 3-Nitro n’était non seulement pas éliminé naturellement par les volailles, mais qu’il pouvait se transformer en arsenic « inorganique », cancérigène. Pourtant, l’organisme américain était loin d’être alarmiste : il concluait que la dose observée n’était pas suffisante pour représenter un danger, et n’avait pas demandé le retrait des poulets ayant pris cet additif. Quoi qu’il en soit, le laboratoire Pfizer avait de toute façon retiré le 3-Nitro de la vente trois mois après l’enquête.
Source: lemonde.fr

Scroll to top